Billeterie en ligne
Auteur
Thomadaki Katerina

Thomadaki Katerina

né(e) en 1949, GRÈCE

cinéaste, commissaire d'exposition, compositrice, metteur-en-scène, performer, photographe, réalisateur, vidéaste, théoricienne

Née à Athènes, Grèce, elle a suivi des études de lettres et de philosophie à l'université d'Athènes, puis des études de théorie de théâtre à l'université Paris III, de cinéma experimental ainsi que d'esthétique et sciences de l'art à l'université Paris I, Sorbonne. Elle a acquis une formation en infographie à l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris. Katerina Thomadaki est professeur associé à l'université Paris I, Sorbonne. Installées à Paris depuis 1975, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki sont artistes pluridisciplinaires (film, cinéma élargi, vidéo, photographie, installations, performance, son) et théoriciennes. Avant leur arrivée à Paris, Maria Klonaris et Katerina Thomadaki sont connues à Athènes pour leurs réalisations théâtrales (K.T. en tant que metteur en scène et M.K. en tant que scénographe co-dirigent le Théâtre des 4 puis l'Espace de Recherche Théâtrale) et pour leurs publications : Maria Klonaris publie plusieurs albums de dessins et signe des affiches de théâtre, des couvertures et illustrations de livres, tandis que Katerina Thomadaki publie de nombreux essais dans la revue Théâtro, où elle est responsable des avant-gardes théâtrales internationales. A leur arrivée à Paris, elles s'engagent activement dans le cinéma expérimental. Elles lancent, pratiquent, théorisent le Cinéma corporel en intégrant dans leur langage cinématographique «la dimension politique de l'identité féminine». Leur pratique des dispositifs de projection les conduit à des installations environnementales pluri-médias, tant analogiques que numériques. Avec leur œuvre-fleuve Le Cycle de l'Ange, commencée en 1985, elles proposent et théorisent l'intersexualité comme subversion de l'identité sexuelle et l'intermédia comme transgression nécessaire du cloisonnement des arts et des supports. Dans leurs œuvres et textes récents, elles forgent le concept de "corps dissidents" (Le Cycle de l’Ange, Désastres Sublimes. Les Jumeaux). Maria Klonaris et Katerina Thomadaki ont réalisé un grand nombre de films, vidéos, performances de projection ainsi que des installations, souvent monumentales, qui ont acquis une reconnaissance internationale. Parmi les lieux qui ont présenté leurs œuvres, on compte : le Musée National d'Art Moderne, Centre Georges Pompidou ; le Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris ; le Carrousel du Louvre ; le Museum of Modern Art, New York (MoMA) ; la National Gallery of Art, Washington, le Musée d'Art Contemporain de Taipei, le Hallwalls Contemporary Arts Center, Buffalo ; la Tate Gallery, Londres ; le British Film Institute (BFI), Londres ; l’Institute for Contemporary Arts (ICA), Londres ; The Lux, Centre for Film & Media Arts, Londres ; la Kunsthalle de Vienne ; le Stadtkino, Vienne ; la Galerie Nationale d'Athènes ; la Rudolfinum Gallery de Prague ; la Kunstverein, PhoenixHalle, Dortmund ; la Fondation Joan Miro de Barcelone ; le Musée d’Art Moderne de Lisbonne ; le Pecci Museum de Florence ; le Offenes Kulturhaus, Linz ; le Sara Hilden Art Museum, Tampere ; les cinémathèques française, suisse, allemande, slovène ; les galeries J.&J. Donguy, Paris ; Michèle Chomette, Paris ; Iléana Tounta, Athènes ; A.D., Athènes ; Synopsis/m, Lausanne... Le Cinéma du Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou, a organisé en 1980 une rétrospective de leur œuvre filmique, la Galerie J.&J. Donguy en 1985 et la Cinémathèque Française en 1992. En 2000, la Cinémathèque Française leur a consacré plusieurs programmes dans le cadre de la rétrospective Jeune, dure et pure ! Une histoire du cinéma d'avant-garde et expérimental en France. Le Cycle de l'Ange et Désastres sublimes ont fait l'objet d'une exposition monographique rétrospective à la Galerie Nationale du Cankarjev Dom à Ljubljana, Slovénie (septembre-novembre 2002). Maria Klonaris et Katerina Thomadaki ont bénéficié du soutien d’institutions comme la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture ; le Musée National d’Art Moderne, Centre Georges Pompidou ; la DRAC Ile-de-France ; la Biennale de Paris ; la Vidéothèque de Paris ; le Centre National des Lettres ; le Centre National de la Cinématographie ; Radio France ; le Arts’ Council of Great Britain ; le Ministère de la Culture hellénique ; Madrid Capitale culturelle de l’Europe ; l’Espace Landowski, Boulogne-Billancourt ; le CICV Pierre Schaeffer, Montbéliard ; le Ministère des Affaires Etrangères ; l’Association Française d’Action Artistique (AFAA) ; les Instituts Français (Athènes, Barcelone, Ljubljana...), la Fondation J.F. Costopoulos, Athènes.. En 2003, les Archives Françaises du Film/CNC restaurent en 35 mm leur diptyque de portraits Selva. Un portrait de Parvaneh Navaï et Chutes. Désert Syn. Ces restaurations sont présentées mondialement par des institutions et des festivals prestigieux (Cinémathèque Française, MoMA de New York, National Gallery of Art, Washington, British Film Institute, Londres, Cinémathèque de Lausanne, Festival de Films de Femmes de Créteil, Festival International de Thessalonique, Women Make Waves de Taipei, etc) En 2009, les Archives Françaises du Film/CNC restaurent en 35 mm leur long métrage silencieux Unheimlich I : Dialogue secret, avec la contribution de la Fondation J.F.Costopoulos, Athènes. Cette nouvelle restauration est présentée en première dans le cadre de la rétrospective Les 40 ans des Archives Françaises du film accueillie à la Cinémathèque Française. Parallèlement à leur œuvre plastique, Klonaris et Thomadaki construisent une œuvre théorique. Elles ont publié plus de 150 articles, entretiens et essais sur le plan international. Elles réalisent des livres d'artiste (Megalomartys Tropaïophoros Georgios. O Gamos, Kedros, Athènes, 1975 ; Incendie de l'Ange, Tierce, 1988...), des ouvrages-catalogues (Archangel Matrix. Le Cycle de l’Ange, A.S.T.A.R.T.I., 1996, Désastres sublimes, A.S.T.A.R.T.I., 2000, Stranger than Angel, Cankarjev Dom, 2002...) et dirigent des ouvrages collectifs (Technologies et imaginaires, Dis voir, 1990, Mutations de l'image, A.S.T.A.R.T.I., 1994, Pour une Ecologie des médias, A.S.T.A.R.T.I., 1998...). Intéressées par la psychanalyse et la psychiatrie, elles participent à un cartel de l'Ecole de la cause freudienne à Paris en 1981-82 (dirigé par Eugénie Luccioni-Lemoine) et animent des ateliers sur l'image en mouvement dans le cadre des activités du groupe vidéo ID-Visions à l'hôpital psychiatrique Paul Guiraud, Villejuif (1999-2001). Elles mènent également des séminaires et des ateliers dans divers contextes en France et à l'étranger (groupes de femmes, ciné-clubs, écoles d'art, universités, centres de recherche, collèges, lycées). De 1983 à 1995, elles sont productrices à France Culture et réalisent plusieurs Ateliers de Création Radiophonique. En 1985, elles fondent A.S.T.A.R.T.I. pour l'Art audiovisuel. Elles conçoivent et dirigent les Rencontres Internationales Art cinéma/vidéo/ordinateur et les éditions A.S.T.A.R.T.I. avec le soutien de plusieurs directions du Ministère de la Culture (Centre National de la Cinématographie, Délégation aux Arts Plastiques, Direction du Développement et des Formations , Direction de la Musique et de la Danse, Direction des Affaires internationales), de la Vidéothèque de Paris, de la Commission Européenne (Programme Kaléidoscope) et d'un grand nombre de partenaires internationaux. Trois éditions ont lieu en 1990 et 1994 à la Vidéothèque de Paris et en 1998 au Cinéma des cinéastes, regroupant chaque fois plus de 130 artistes et théoriciens internationaux. Depuis, en tant que commissaires indépendantes, elles présentent des programmations de films et vidéos internationalement. Des œuvres de Klonaris/Thomadaki figurent dans des collections privées de par le monde et dans des collections publiques telles que les collections cinématographiques du Musée National d'Art Moderne, Centre Pompidou, le Fonds National d'Art Contemporain (FNAC), les Archives Françaises du Film/CNC, le Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale, la Galerie Nationale d'Athènes, le Museum für Gestaltung, Zurich... Un ouvrage monographique, Klonaris/Thomadaki : Le Cinéma Corporel, Corps sublimes /I ntersexe et intermédias paru aux éditions L'Harmattan en 2006 coordonné par Cécile Chich et préfacé par Marie-José Mondzain. source: http://www.klonaris-thomadaki.net/biofr.htm

http://www.klonaris-thomadaki.net/

Vidéos associées