Billeterie en ligne
video
Les vidéos en ligne ont été numérisées avec le soutien du Conseil Régional du Nord/Pas-de-Calais
et des plans de numérisation 2009 et 2010 du Ministère de la Culture

NATURE MORTE

TABIAAH SAMITAH

de ZAATARI Akram

FRANCE, 2008, 00:11:00

Production : ZAATARI Akram
Genre : Art vidéo
Mots-clés : Allégorie, Guerre, Moyen-Orient, Société, Violence

Résumé :
Un long plan séquence silencieux, montrant deux hommes préparant une action militaire. Tandis que le plus âgé s’en va arme à l’épaule, le jeune homme se décide à rester.
Dans cette vidéo, Zaatari travaille avec un ancien membre de la Résistance libanaise, Mohammad Abu Hammane, qui, onze ans auparavant, jouait dans son film « All is well on the border » (1997). Sa réapparition dans l’œuvre de Zaatari représente une transposition dans le temps évoquant le retour d’un ancien résistant qui se réapproprie son matériel militaire. La vidéo a été tournée à Hubbariyeh, un village du Sud Liban situé dans la zone d’Aargub où les fidayins (soldats résistants palestiniens) étaient basés à la fin des années 1960. Le village n’est qu’à quelques kilomètres des fermes de Cheeba occupées par les forces israéliennes et sources de conflits entre le Liban et Israël.

« Deux hommes sont assis dans la lumière bleue de l’aube. L’un d’eux est assez âgé, aux traits marqués et l’autre, plus jeune, a encore un visage d’enfant. Tandis que le premier fabrique des explosifs, l’autre raccommode soigneusement le revers d’une veste.
Lequel de ces deux hommes exécutera l’opération ? Quelle relation existe entre eux et pourquoi semblent-ils si complices ? ». (Kaelen Wilson-Goldie pour Oberhausen Kurzfilmtage catalogue 2008)

puce imprimer la fiche

Langue originale : _sans paroles
Fiche technique : Avec Mohamad Abu Hammane and Ghayth el Amine - Montage: Khalil Hajjar - Création sonore: Nadim Mishlawi
Format d'origine : vidéo
Cadre : 4/3
Chromie : Couleur
Version(s) disponible(s) : Sans paroles

La location et la vente de copies des vidéos du catalogue s'adressent essentiellement aux professionnels (structures culturelles, Èducatives ou associatives), pour en savoir plus veuillez consulter la rubrique programmer